les courtisanes, une espèce en voie de disparition ?

La courtisane, l’escort girl d’autrefois n’est plus ce qu’elle était aux siècles derniers, une femme qui évoluait dans les plus hautes sphères de la société. Une femme libre, qui faisait commerce de son corps, mais également très cultivée, connaissant la musique, et sachant parfaitement manier la plume. Elles étaient connues pour les charmes de leur corps mais également de leur esprit. On louait leur beauté, mais on ne parlait pas de prostitution. La courtisane était rare et une personne précieuse que l’on devait respecter et protéger.

Aujourd’hui malheureusement, il n’en est plus ainsi. Il existe toutefois encore quelques exceptions, mais elles sont rares !!

La courtisane d’aujourd’hui est considérée comme une « victime» par la société et une vulgaire prostituée par beaucoup d’hommes qui ne la respectent pas.

Pourquoi ? On s’en rend compte très rapidement. N’importe quelle étudiante, mère au foyer ou femme seule en difficultés financières se proclame « escort girl» et « de luxe » avec des tarifs qui dépassent toutes concurences. Blog, site web, petites annonces, en 2 ou 3 clics le tour est joué. Ce qui est bien entendu inadmissible et qu’il faut combattre énergiquement, que des femmes ou pire des enfants soient contraints de se prostituer, soit par pauvreté, soit par des réseaux mafieux.

Vous n’imaginez pas le nombre de femmes m’ayant contactée par mail ou par téléphone me disant qu’elles souhaitaient devenir une escort de haut niveau comme moi et voulais savoir comment s’y prendre. Moi je dis Stop !

Ne se proclame pas escort de luxe qui le veut !!! Les courtisanes sont avant tout connues et reconnues, comme je l’expliquais plus haut, par leur beauté, leur esprit, leur éducation, leur savoir vivre ; ce n’est certainement pas une femme au physique disgracieux qui peut se proclamer escorte de luxe ! Ni une personne n’ayant aucune culture, aucun amour propre… être une courtisane est un art, une attitude dans la vie de tous les jours et surtout un don et une élégance NATURELS qui ne s’invente pas.

J’ai choisi en dépit de mes capacités intellectuelles d’être une courtisane, c’est ma destinée. Et une destinée par choix, non imposée par obligations financières ou obligations familiales.
Je vis seule, et le vis très bien ainsi. J’aime par-dessus tout ma liberté. L’affection et la tendresse que mes amants me procurent sans contrainte d’engagement me comblent amplement et je suis heureuse ainsi. Je considère l’échange financier comme un soutien qu’apporterait n’importe quel homme digne de ce nom à sa tendre et chère épouse.
Contrepartie qui me permet de rester belle pour mes amants, de prendre soin de moi, et de vivre dans un confort qui me correspond. Pour faire simple, les hommes aiment prendre soin de moi, me protègent comme une perle rare, et moi je reste belle pour eux, pour moi, et pour notre plaisir mutuel. Il ne s’agit donc pas que d’un simple échange vénal et sexuel, c’est beaucoup plus profond que cela.

Contrairement aux femmes qui «travaillent» sur un trottoir ( elles ont beaucoup de courage ), celles qui ont un proxénète et celles qui demandent 50 euros pour « un coup rapide» et se considèrent comme luxueuse, je ne « travaille» pas, c’est un terme dans cette activité que je tiens en horreur.

En effet, je suis consciente de ce que je suis, consciente de mon physique avantageux, de mes qualités humaine et intellectuelle. J’aime partager avec mes amants et non « clients» les dons que m’a offerts la nature. J’aime me sentir princesse d’une heure, d’un jour, d’un mois. J’ai toujours aimé plaire aux hommes; lancer un regard furtif et malicieux lorsqu’un homme se retourne derrière moi, me caresse du regard…

Je suis juste moi -même, comme une rose : un peu d’eau, un peu de soleil et j’éclos. Je ne suis pas une comédienne et ne joue pas un rôle comme beaucoup le font aujourd’hui.

Je n’ai pas besoin de m’inspirer, et de plagier les textes et les idées d’autres escortes si on peut les appeler ainsi.

En ce sens, beaucoup de call-girls se sont inspirées de mes idées ou de mes textes, par exemple:

– En intégrant leur journal intime sur leur site web,
-Celles qui, comme par magie commencent à écrire un journal intime après 20 ans d’existence…
– En reproduisant mon initiative d’intégrer sur des sites d’annonces publicitaires où il n’est pas permis d’indiquer mon adresse web, les données utiles aux visiteurs pour me localiser sur Google.

« AVANT DE ME CONTACTER, MERCI DE CONSULTER MON SITE WEB POUR LES RENSEIGNEMENTS EN TAPANT : – AMINA ESCORT LYON -»

Ah…, la concurrence d’aujourd’hui, quelle tristesse. Des femmes sans idées, des coups bas, des femmes qui crient au voleur dans le but de pouvoir justement «voler» des idées avant d’en être accusées, lol, jalouses de leurs consoeurs au lieu de rechercher l’entraide. Ah non erreur ! Il arrive parfois que certaines se regroupent et se lient « d’amitié» comme une meute de loups dans le but de nuire à une concurrente lorsqu’elles se sentent en danger.

Fort heureusement, je suis une femme forte, et j’ai rencontré de vrais courtisanes (avec beaucoup de difficultés je l’avoue) dans ce milieux qui n’est plus ce qu’il était. C’est grâce à ces exceptions que le reste ne me touche pas plus que ça et que lors d’une rencontre, mes amants réalisent aisément qu’ils ont affaire à une « originale » et pas à une « contrefaçon » !

Je suis tous simplement une femme qui aime être courtisée, dorlotée, chouchoutée et je le rends bien. Je ne cours pas après la richesse, je ne conduis pas une Ferrari et ne vis pas dans un palace. J’aime les choses simples, et je vis simplement, sans aucunes complications.

C’est une femme élégante, toujours souriante, joueuse, et douce, que vous rencontrerez lorsque je viendrai à votre porte, avec mes longs cheveux noirs que vous pourrez caresser…..

J’emploi les termes « luxe» dans mes présentations pour la personne que je suis, car je considère aujourd’hui que OUI c’est un luxe de rencontrer une vraie courtisane digne de se nom.

Je vous embrasse et vous dis à très bientôt.

Amina.

Responsive Menu Clicked Image
Menu